Le Grand Dérangement - Drame du peuple acadien

« Retour | Archives
Durée : 1:28
Télécharger Durée : 1:28 Audio

Carrousel
Volume 11 Numéro 6
Une famille acadienne s'est installée dans l'une de ces nouvelles Acadie.
Source : © Maison de cire de l'Acadie
Une famille acadienne s'est installée dans l'une de ces nouvelles Acadie.
Source : © Maison de cire de l'Acadie

Le retour des Acadiens

Narration : Maurice Basque

En 1763, le traité de paix de Paris met fin à la guerre entre la France et l'Angleterre. Le Canada est cédé aux Britanniques. C'en est fait de la présence coloniale française en Amérique du Nord. Maintenant qu'elles ne constituent plus un danger ou une menace, les familles acadiennes peuvent retourner dans leur pays, mais leurs anciennes terres sont occupées par de nouveaux colons. C'est la raison pour laquelle les Acadiens et les Acadiennes vont s'installer ailleurs, dans ce qu'on appelle aujourd'hui les Maritimes. Ils vont fonder de nouvelles Acadies au nord-est, au sud-est et au nord-ouest du Nouveau-Brunswick. À l'Île-du-Prince-Édouard, au Cap-Breton et à la Baie Ste-Marie en Nouvelle-Écosse, ceci c'est sans compter les établissements acadiens de la Louisiane, du Québec, particulièrement ceux de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, et même la France. Cette scène représente une famille acadienne qui s'est installée dans l'une de ces nouvelles Acadie, plus précisément à Ste-Anne du Bocage à Caraquet dans le nord-est du Nouveau-Brunswick. Nous sommes à l'été de 1761, on peut y voir Alexis Landry, un pionnier de Caraquet, son épouse Marie Tériot ainsi qu'une partie de leurs neuf enfants en train de travailler à réparer des filets de pêche. Si l'agriculture avait été l'un des piliers de l'économie de l'ancienne Acadie, après les années du grand Dérangement, la majorité des Acadiens ont dû se tourner vers un nouveau mode de vie, soit la pêche.
Cliquez pour plus de détailsL'Acadie dispersée et reconstituée, 1763-1880
Pendant longtemps, les historiens s'intéressant à l'Acadie ont eu tendance à qualifier la période allant jusqu'aux années 1840 comme celle de « l'enracinement dans le silence ». Mais vers 1790, les Acadiens ne sont pas dépourvus de chefs de file.
Cliquez pour plus de détailsPopulations acadiennes d'aujourd'hui
La majorité des populations se qualifiant d'acadiennes se trouvent aujourd'hui au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard, aux Îles-de-la-Madeleine et en Gaspésie (Québec), à Terre-Neuve-et-Labrador, au Maine (États-Unis) et à St-Pierre-et-Miquelon.


Source : © Maison de cire de l'Acadie