« Retour | Archives Carrousel
Volume 10 Numéro 1
La côte sud du fleuve Saint-Laurent est saccagée et brûlée
La côte sud du fleuve Saint-Laurent est saccagée et brûlée

Fausses promesses, 1759

En juin 1759, la flotte de Wolfe (12 000 hommes) remonte le fleuve en semant la terreur sur son passage. L'armée s'établit alors à l'île d'Orléans où Wolfe déclare que les « laboureurs, colons et paysans, les femmes, les enfants, et les ministres sacrés » seront protégés et épargnés. Il ajoute que le peuple pourra « jouir au milieu de la guerre de toutes les douceurs de la paix. » Les quelques habitants qui font confiance à la parole de Wolfe en paient le prix. Trois hommes sont scalpés et une maison où s'étaient réfugiés des femmes et des enfants est incendiée; les malheureux sont brûlés vifs. Puis, toute la côte sud du fleuve est saccagée et brûlée. Un soldat qui a participé à ces opérations de terreur n'est pas peu fier de noter dans son journal: « Nous avons brûlé et détruit jusqu'à quatorze cents belles fermes, car, pendant le siège, nous étions les maîtres de leur pays, le long de la rive, et nous envoyions presque continuellement des groupes pour ravager la campagne, si bien que cela leur prendra un demi-siècle pour réparer les dégâts. »


Source : © Tous droits réservés, Patrick Couture / Fondation ConceptArt multimédia