Chronologie

1524 à 1660 - HISTOIRE DE NOUVELLE-FRANCE

1524 Le navigateur italien Giovanni da Verrazzano navigue vers l'ouest dans le but de découvrir de nouvelles terres. Il explore la côte américaine de la Floride à Terre-Neuve et nomme ces terres « Francesca », en l'honneur du roi François Ier. Financé par les banquiers de Lyon, le navigateur italien Giovanni da Verrazzano navigue vers l'ouest dans le but de découvrir de nouvelles terres. Il explore la côte américaine de la Floride à Terre-Neuve et nomme ces terres « Francesca », en l'honneur du roi François Ier. En 1529, son frère Girolamo écrit sur sa carte des nouvelles terres explorées « Nova Gallia » (ou Nouvelle-Gaule). On utilisera par la suite le nom de Nouvelle-France pour identifier ces nouvelles terres du nord-est de l'Amérique. 1534 Premier voyage de Jacques Cartier 10 août 1535 Jour de la fête de Saint-Laurent, Jacques Cartier fait relâche dans une petite baie qu'il appelle baie Saint-Laurent. Appelé à l'époque rivière du Canada, le fleuve sera rebaptisé Saint-Laurent vers 1600. 6 septembre 1535 Jacques Cartier découvre l'île aux Coudres. 2 octobre 1535 Jacques Cartier se rend jusqu'à Hochelaga (Montréal). Il baptise la montagne au centre de cette île le « mont Royal ». 1537 Promulgation par le pape Paul III de la bulle Sublimis Deus qui affirme que les Sauvages « étant vraiment des hommes, sont aptes à recevoir la foi chrétienne ». 9 juin 1537 Le pape Paul III déclare dans son encyclique Veros homines « que les indigènes sont des hommes, avec les qualités et les défauts des hommes ». 1541 En 1541, Jacques Cartier fonde Charlesbourg Royal, premier établissement français en Amérique. 1555 Villegagnon établit au Brésil une colonie française protestante baptisée « la France antarctique » que les Portugais anéantiront en 1560 après de nombreux conflits entre Français protestants et catholiques. 1562 Les Français tentent d'implanter une colonie en Floride, sans succès. 1567-1635 Samuel de Champlain 1581-1584 Organisation d'expéditions à la recherche de fourrures dans le golfe du Saint-Laurent par des marchands français. 1598 Le roi Henri IV nomme le marquis Mesgouez de La Roche lieutenant général des pays de Canada, Terre-Neuve, Labrador et Norembègue et lui accorde le monopole des fourrures. La Roche s'embarque avec dix soldats et quarante « gueux et mendiants » pour l'île de Sable, au large de l'actuelle Nouvelle-Écosse. Après une révolte, les 11 colons survivants sont rapatriés en France. 1600 Pierre Chauvin construit une habitation à Tadoussac et y laisse 16 hommes dont seulement 5 survivront à l'hiver. Tadoussac survit et demeure pendant 30 ans le seul port maritime du Saint-Laurent. 1605 Fondation de Port Royal : 44 colons survivants des 79 personnes qui avaient hiverné à l'Isle Sainte-Croix, l'hiver précédent. 1607 Le petit établissement de Port-Royal est détruit par les Britanniques puis reconstruit par la France en 1614. 3 juillet 1608 Fondation de Québec - Samuel de Champlain, débarque au pied du cap Diamant en amont de la rivière et fonde la ville de Québec. Il y installe une colonie française permanente. Au cours de l'hiver, 20 des 28 hommes de l'établissement meurent. 1609 Pour prouver ses bonnes intentions à ses alliés hurons, algonquins et montagnais, Champlain se joint à eux sur le sentier de la guerre. Il remonte la rivière des Iroquois (Richelieu) jusqu'à un lac auquel il laissera son nom. C'est là que Champlain affronte 200 Iroquois pour la première fois. Champlain braque son arquebuse et fait feu sur l'un des Iroquois. Ces derniers sont terrifiés. Champlain et ses 60 alliés sont vainqueurs mais les Iroquois seront désormais les ennemis à mort de la Nouvelle-France. 1611 Rédaction et publication jusqu'en 1680 des « Relations des Jésuites », de précieux témoignages de ce qui s'est passé à chaque année en Nouvelle-France. 2 juin 1615 Arrivée des premiers missionnaires Récollets de Rouen. Les premiers missionnaires sont le père Denis Jamet, Jean Dolbeau, Joseph Le Caron et le frère Pacifique Duplessis. Dès l'arrivée des quatre premiers missionnaires au Canada, le père Joseph Le Caron se rend en Huronie où il célèbre la première messe, en présence de Samuel de Champlain. Ils construisent une maison et une chapelle. Les premiers missionnaires catholiques tentent de convertir les autochtones au christianisme. 1618 Jean Nicollet débarque à Québec et devient rapidement un véritable ambassadeur de la Nouvelle-France auprès des peuples amérindiens. Acquérant d'abord la confiances des Algonquiens, il sera par la suite envoyé au nord-ouest chez les Nipissings avec qui il demeurera pendant 9 ans. Il sera par la suite envoyé en ambassade auprès des Hurons et des Ouinipigous du lac Supérieur. Ses relations diplomatiques furent toujours de grands succès et sa recherche d'un passage vers la Chine l'amena à explorer les terres inconnues du nord-ouest. Les Amérindiens le surnommèrent « Achirra » ce qui signifie « Homme deux fois » ou « Surhomme ». 1618 Champlain propose à Louis XIII dans un mémoire d'évangéliser les indigènes et d'établir des centres importants. 1619 Le duc de Charles Huault de Montmorency devient vice-roi. Ce dernier confirme Champlain dans ses fonctions. 1625 Arrivée de plusieurs Jésuites dont les pères Charles Lalemant et Jean de Brébeuf, venus évangéliser les indigènes. Les premiers Jésuites à venir sont le père Charles Lalemant (supérieur), le père Enemond Massé et le père Jean de Brébeuf; les frères Gilbert Burel et François Charton les accompagnent. 1627 Cent-Associés 16 juillet 1629 Le manque de vivres, force Champlain à céder Québec aux frères David, Louis, Thomas Kirke qui n'auront pas plus de chance : une épidémie et la disette leur prennent 14 soldats lors de leur premier hiver. Pendant ce temps, la France et l'Angleterre signe la paix. L'Angleterre attendra trois ans avant de restituer la colonie aux Français. 1632 La famille Couillard-Hébert reçoit le premier esclave de la colonie en cadeau. Il s'agit d'un petit Noir des Antilles. L'esclavagisme est courant en Nouvelle-France jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. L'historien Marcel Trudel a recensé 4092 esclaves, dont 2692 Amérindiens (les préférés des francophones) et 1400 Noirs (préférés des anglophones) appartenant à environ 1400 maîtres. La région de Montréal domine avec 2077 esclaves comparativement à 1059 à Québec et 114 à Trois-Rivières. On compte 31 unions entre Français et esclaves amérindiens et 8 autres entre Français et esclaves noirs. Plusieurs Québécois d'aujourd'hui ont donc des esclaves dans leur arbre généalogique! 1632 Les Jésuites remplacent les Récollets. 29 mars 1632 Le traité de Saint-Germain-en-Laye restitue la Nouvelle-France à la France, mais la colonie est en piètre état. La Compagnie de la Nouvelle-France reprend ses activités d'exploitation des pelleteries en Nouvelle-France. Un premier contingent de 40 personnes débarque à Québec et réclame le poste à l'Angleterre. 1634 À la demande du chef montagnais Capitanal, Champlain envoie le Sieur de La Violette à l'embouchure de la rivière Saint-Maurice pour afin d'y fonder un poste de traite et un fort. Il s'agit bien sûr de Trois-Rivières. Pendant longtemps, ce site sera un des plus prospères pour l'échange de fourrure avec les Amérindiens. 4 juillet 1634 Envoyé par Champlain, Nicolas Goupil, sieur de La Violette débarque à l'embouchure de la rivière Saint-Maurice; il commence la construction d'une troisième habitation; c'est le début de la fondation de Trois-Rivières. 1635 Les Jésuites fondent le collège de Québec où l'on y enseigne le cours classique complet : l'enseignement de la grammaire (latine, française et grecque), des humanités, de la rhétorique et de la philosophie ou science (logique, métaphysique, physique et mathématique). Les Jésuites ouvrent également une école primaire pour les jeunes garçons à la Haute-Ville de Québec. 25 décembre 1635 Mort de Samuel de Champlain. La Nouvelle-France compte alors moins de 200 habitants. 1636 Un missionaire observe les Hurons alors qu'ils pratiquent un de leurs sports préférés. Le jeu consiste à frapper une balle avec un bâton recourbé semblable à la crosse d'un évêque. Les Français baptisent donc ce sport « la crosse ». 1636 Arrivée du nouveau gouverneur Charles Huault de Montmagny qui est chargé par la compagnie des Cent-Associés de fonder une ville. Il trace les alignements de la ville et entreprend de construire un nouveau fort. Il établit les limites de la ville et de sa banlieue et ouvre les premières artères dont le grand chemin du cap Rouge ou chemin Saint-Louis. 1639 Marie de l'Incarnation et les Ursulines (première congrégation religieuse féminine à venir s'établir en Nouvelle-France) fondent à Québec une école pour filles. Elles ouvrent leurs portes aux jeunes Canadiennes ainsi qu'aux Amérindiennes. 1639 Fondation de la Société de Notre-Dame de Montréal. Jean-Jacques Olier (futur fondateur des Sulpiciens), Paul Chomedey de Maisonneuve (*1612 Neuville-sur-Marne–†1676), Jeanne Mance (*1606 Langres–†1673) et Angélique de Bullion fondent la Société de Notre-Dame de Montréal. La compagnie des Cent-Associés concède l'île de Montréal comme seigneurie à la société. 1639 Arrivée des Hospitalières venues fonder un hôpital. 1 août 1639 Arrivée des Ursulines et Marie de l'Incarnation. La même année, elles enseignent aux jeunes filles dans leur maison à la Basse-Ville de Québec. 1641 Population de la Nouvelle-France : environ 300 Population de la Nouvelle-Angleterre : 50 000 13 juin 1641 Début de la première guerre franco-iroquoise qui elle durera 25 ans, malgré de nombreux traités de paix qui interrompront sporadiquement la guerre. 8 août 1641 Jeanne Mance arrive à Québec. Vers le 20 septembre 1641 Maisonneuve arrive à Tadoussac. 17 mai 1642 Fondation de Montréal. Le sieur Paul Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance, accompagnés d'une cinquantaine de personnes, débarquent sur l'île de Montréal et fondent Ville-Marie (qui deviendra plus tard Montréal). La messe de fondation de Ville-Marie a lieu le lendemain, soit le 18 mai 1642. 1642 Les Pères jésuites Isaac Jogues et René Goupil, sont faits prisonniers par les Iroquois. Guillaume Cousture, charpentier et explorateur, était du voyage. C'est le début de l'épisode connu sous le nom des « Saints Martyrs Canadiens ». 9 juin 1643 Mort de cinq colons suite à une attaque des Iroquois qui livrent une guerre d'embuscades contre le poste de Ville-Marie (Montréal). 30 mars 1644 Maisonneuve et un petit groupe d'homme préparent une attaque contre les Iroquois. Les Français doivent battre en retraite devant les Iroquois qui sont au nombre de 200. 20 septembre 1645 Courte paix d'un an avec les Agniers (Iroquois). 15 octobre 1646 Les Agniers (Iroquois) capturent le père Isaac Jogue et Jean de La Lande. Les Français venus d'Europe amènent des microbes causant de nombreux décès dans la communauté des Agniers. Les hostilités reprennent lorsque ces derniers capturent le père Isaac Jogue et Jean de La Lande. Pour arrêter la mort, un Agnier tue d'un coup de hache le père Jogue le (18 octobre 1646) et le lendemain Jean de La Lande. 27 mars 1647 Création du Conseil de Québec qui est chargé de l'ordre et de la justice en Nouvelle-France. À l'origine, il était formé des gouverneurs de Montréal et de Québec et du supérieur des jésuites. En 1663, le Conseil de Québec a été supprimé et remplacé par le Conseil Souverain. 1648 Le premier enfant montréaliste naît, il s'agit d'une fille nommée Barbe Meusnier. 16 mars 1649 Les Iroquois attaquent les missions huronnes; ils capturent les jésuites Jean de Brébeuf et Gabriel Lalemant qui meurent ce jour-là à Saint-Ignace comme martyrs. 26 juillet 1651 Deux cents Iroquois attaquent l'Hôtel-Dieu de Jeanne Mance. L'attaque dure de 6 h à 18 h. 1652 Représentation du Cid, de Corneille, à Québec. 1653 Marguerite Bourgeoys arrive à Montréal. Elle fonde une école de filles et en fait construire une autre pour les enfants des colons. Plus tard, on lui confia les Filles du Roy, ces orphelines qui choisiront la Nouvelle-France pour y trouver mari et aider au peuplement. 22 septembre 1653 Pour défendre Montréal contre les Iroquois, Maisonneuve revient de France avec 100 soldats engagés. Marguerite Bourgeoys (*1620 Troyes–†1700) est à bord du navire et est venue pour ouvrir une école. À son arrivée à Montréal, elle ne trouve pas d'enfants d'âge scolaire à cause de la forte mortalité infantile. 1657 Arrivée des Sulpiciens à Montréal. 1658 Marguerite Bourgeoys inaugure une école pour l'éducation des Françaises et des Indiennes et fonde la Congrégation de Notre-Dame. 1658 Paul Chomedey de Maisonneuve devient gouverneur de l'île. 1659 Pierre-Esprit Radisson et son beau-frère, Médard Chouart Des Groseillers, quittent Trois-Rivières pour aller faire la traite des fourrures dans l'ouest. Ils se rendent au Sault-Sainte-Marie. Ils font le commerce des fourrures pendant de longues années, d'abord pour le compte de la France, ensuite pour celui de l'Angleterre. Ils se rendent jusqu'au Wisconsin et sont les premiers blancs à entrer en contact avec les Sioux. Ils convaincront plus tard des marchands anglais de fonder la Hudson's Bay Company. Juin 1659 Arrivée du vicaire apostolique François de Laval.