Chronologie de la déportation acadienne

Automne 1755 à 1763 Le «  Grand Dérangement  », début de la déportation des Acadiens.

1755-56 Le gouvernement colonial de Nova Scotia donne les terres acadiennes à des colons anglophones protestants.

16 juin 1755 Les Français perdent Fort Beauséjour aux mains des Anglais du Massachusetts et ces derniers le rebaptisent Fort Cumberland. C'est la fin de la nouvelle Acadie. Les Anglais obtiennent donc le contrôle de ce qui est maintenant connu comme le Nouveau-Brunswick.

28 juillet 1755 Décision de déporter les Acadiens.

1756 Des milliers d'Acadiens s'enfuient vers Québec et l'Île Saint-Jean, les soldats anglais à leur trousse. Plusieurs d'entre eux mourront de faim et de maladies avant d'atteindre leur but. Début officiel de la guerre de Sept Ans en Europe, entre la France et l'Angleterre.

26 juillet 1758 Les Anglais prennent Louisbourg au main des Français, c'est la chute de cette dernière bastion française.

8 juillet 1760 Après des combats qui font rage pendant dix-sept jours, les Français perdent la bataille navale de la Restigouche. Plutôt que de permettre aux Anglais de s'emparer de leurs navires, deux capitaines décident de les saborder.

18 septembre 1762 Les Britanniques capturent St John's, Terre-Neuve, lors de la dernière bataille entre Français et Anglais au Canada.

1763-1791 SOUS LE RÉGIME BRITANNIQUE