« Retour | Archives

Carrousel
Sommaire
Volume 2
C'est par voilier que se fera la traversée de l'Atlantique
C'est par voilier que se fera la traversée de l'Atlantique
Les explorateurs - Le Canada et la Nouvelle-France

Explorations françaises en Amérique du Nord

Désirant profiter des richesses du Nouveau Monde, François 1er, roi de France, ordonne que les explorations françaises en Amérique du Nord s'intensifient. Il choisit Jacques Cartier pour ce nouveau voyage. Sa mission est de découvrir de nouvelles terres où l'on raconte que l'or et les métaux précieux abondent. Cartier doit également tenter de découvrir un passage navigable vers la Chine. Comme d'autres explorateurs européens partis à la recherche du passage pouvant les conduire jusqu'en Chine, Jacques Cartier se butte à l'Amérique du Nord. Il y rencontre des Autochtones qui désignent ces terres sous le nom de « Canada ». La Nouvelle-France commence au début en 1604 alors que le Sieur de Monts secondé par le cartographe Samuel de Champlain et accompagné d'environ 75 hommes quittent la France et s'installent dans la petite Île Ste-Croix, à la frontière actuelle du Nouveau-Brunswick et du Maine. Après l'Acadie, c'est dans la vallée du fleuve Saint-Laurent que les Français fondent une « Nouvelle-France ». Les explorations sur le nouveau territoire se multiplient favorisant le développement de nouvelles possibilités commerciales, la création de villes et de postes où s'installent les colons français et leurs descendants. Vers le milieu du 18e siècle, la Nouvelle-France est à son apogée et s'étend de l'Acadie jusqu'aux Rocheuses et de la Baie d'Hudson jusqu'au Golfe du Mexique. Si certains Français sont venus pour s'enrichir et trouver la gloire au profit du roi de France, d'autres sont venus « semer un monde nouveau » et « une nouvelle nation ». La Nouvelle-France cesse d'exister après la conquête de 1760 et sa cession définitive à l'Angleterre est confirmée lors de la signature du traité de paix de Paris en 1763. Enfin, la France vend la Louisiane aux États-Unis en 1803, sous Napoléon Bonaparte.
Cliquez pour plus de détailsJacques Cartier (1491-1557)
Le navigateur-découvreur
Cliquez pour plus de détailsSamuel de Champlain (vers 1570-1635)
Le géographe-bâtisseur
Cliquez pour plus de détailsÉtienne Brûlé (1592-1633)
L'ami des Autochtones
Cliquez pour plus de détailsJean Nicollet de Belleborne (1598-1642)
L'interprète pacifiste
Cliquez pour plus de détailsJean de Quen (1603-1659)
L'explorateur jésuite
Cliquez pour plus de détailsMédard Chouart des Groseilliers (1618-1696)
Le commerçant-aventurier
Cliquez pour plus de détailsPierre-Esprit Radisson (1636-1710)
Le commerçant apatride
Cliquez pour plus de détailsNicolas Perrot (1644-1717)
Le diplomate pacificateur
Cliquez pour plus de détailsRené-Robert Cavelier de La Salle (1643-1687)
L'explorateur de la Louisiane
Cliquez pour plus de détailsCharles Albanel (1616-1696)
Le missionnaire-explorateur
Cliquez pour plus de détailsJacques Marquette (1637-1675)
Le missionnaire du Mississipi
Cliquez pour plus de détailsLouis Jolliet (1645-1700)
L'explorateur chevronné
Cliquez pour plus de détailsDaniel Greysolon Dulhut (1639-1710)
Le pacificateur
Cliquez pour plus de détailsLouis Hennepin (1626-1705)
Le prêtre aventurier
Cliquez pour plus de détailsLe baron de Lahontan (1666-1710)
L'écrivain de la Nouvelle-France
Cliquez pour plus de détailsPierre de Troyes (?-1688)
Libérateur de la Baie d'Hudson
Cliquez pour plus de détailsPierre Le Moyne d'Iberville (1661-1706)
Le conquérant
Cliquez pour plus de détailsLamothe Cadillac (1658-1730)
L'ambitieux fondateur
Cliquez pour plus de détailsPierre Gauthier de Varennes, dit La Vérendrye (1685-1749)
L'explorateur de l'Ouest