Chronologie de la fondation de l'Acadie

24 juin 1497 Jean Cabot (Giovanni Caboto) de Gènes arrive en Amérique, se rend jusqu'aux bancs de poisson au large le Labrador et longe l'île du Cap-Breton (les historiens ne s'entendent pas sur les endroits). Il prend possession du territoire au nom du roi d'Angleterre.

1506 Des pêcheurs européens viennent pêcher la morue sur les côtes de Terre-Neuve. Ces pêcheurs originaires de la Bretagne, de la Normandie et du Pays Basque se familiarisent peu à peu avec le golfe du Saint-Laurent, ses îles et les côtes du Nouveau-Brunswick.

1524 Désireuse de s'assurer la possession de territoires dans le Nouveau Monde, la France y envoie en 1524 l'explorateur Giovanni da Verrazano. Ce dernier frôle les côtes septentrionales de l'Amérique et explore la côte nord-est de l'Amérique du Nord, longeant le littoral sud de la péninsule néo-écossaise, du Cap-Breton et de Terre-Neuve. Il parle de l'Arcadie dans son rapport à François 1er. Selon une hypothèse controversée, c'est da Verrazano qui aurait d'abord donné à la région le nom d'« Accadie ». Ce nom provient peut-être de « Arcadie » (légendaire province de la Grèce antique) ou encore « La Quoddy » ou « La Cadie » (une adaptation française d'un mot micmac qui signifierait « endroit fertile »).

1534 Parti de Saint-Malo, Jacques Cartier entreprend son premier voyage vers l'ouest et se retrouve dans le Golfe du Saint-Laurent. À Gaspé, il prend possession de ces terres au nom du roi de France en y plantant une grande croix de bois.

4 juin 1534 Jacques Cartier découvre l'Île-du-Prince-Édouard.

1537 Promulgation par le pape Paul III de la bulle Sublimis Deus qui affirme que les Sauvages « étant vraiment des hommes, sont aptes à recevoir la foi chrétienne ».

1598 Le roi Henri IV nomme le marquis Mesgouez de La Roche lieutenant général des pays de Canada, Terre-Neuve, Labrador et Norembègue et lui accorde le monopole des fourrures.

1604 Fondation de l'Acadie Le sieur Pierre Du Gua de Monts, accompagné de Samuel de Champlain débarquent dans la Baie Française (aujourd'hui rebaptisée la Baie de Fundy) et fonde l'Acadie. Il établit la première colonie française au Canada à l'île Sainte-Croix. Marc Lescarbot crée la première bibliothèque et la première école française pour les autochtones en Acadie (aujourd'hui en Nouvelle-Écosse ). Après son retour en France, il écrira la première histoire de la Nouvelle-France (début du Canada).

1605 Champlain fonde le premier établissement permanent : Port Royal (aujourd'hui Annapolis en Nouvelle-Écosse). Les habitants adoptent très tôt le nom «  Acadiens  », c'est la naissance de l'Acadie.

Le 14 novembre1606 Lescarbot présente son Théâtre de Neptune à Port-Royal , la première représentation théâtrale en Amérique du Nord.

1607 Le petit établissement de Port-Royal est détruit par les Britanniques puis reconstruit par la France en 1614.

1611 Le missionnaire Jesse Fleche baptise un chef Micmac, le premier baptême d'un amérindien en Nouvelle-France.

22 mai 1611 Port Royal. Les premiers Jésuites arrivent en Nouvelle France.

1613 Destruction de Port-Royal et l'Acadie passe aux anglais. Les Français ne se laissent toutefois pas décourager et rebâtissent l'établissement quelques années plus tard.

1621 Le roi d'Angleterre revendique l'Acadie qu'il rebaptise «  Nova Scotia  » (Nouvelle-Écosse). Il cède la colonie à un gentilhomme écossais, Sir William Alexander.

1628 Alexander installe une garnison de 70 hommes à Port-Royal qu'il rebaptise Fort Charles.

1629 Suite au traité de Suze, le cardinal de Richelieu exige que l'Acadie soit restituée à la France. Les Anglais sont forcés de quitter. L'Acadie et Port-Royal retrouvent leurs noms originaux.

1631 Construction d'un poste de traite fortifié à l'embouchure de la rivière Saint-Jean.

1632 Isaac de Razilly arrive avec 300 ouvriers et son assistant, D'Aulnay.

29 mars 1632 Signature du Traité de Saint-Germain-en-Laye qui restitue la Nouvelle-France à la France.

25 décembre 1635 À Québec, décès de l'explorateur Samuel de Champlain. L'endroit précis de sa sépulture demeure un mystère.

1654 L'Angleterre déclare l'Acadie «  possession illégitime des Français  » et entreprend une reconquête. Le major Segewick attaque et s'empare à nouveau de l'Acadie.

1657 La France considère toujours que l'Acadie lui appartient et Mazarin nomme LeBorgne gouverneur. Mais les Anglais occupent toujours le territoire et nomment leur propre gouverneur de Nova Scotia.

1661 Le premier colon acadien Gabriel Giraud s'établit à Caraquet.

1667 Avec le traité de Bréda, l'Angleterre accepte de restituer l'Acadie à la France en échange d'îles dans les Antilles. LeBorgne est confirmé dans ses fonctions.

1670 Hector D'Andigné, sieur de Grand Fontaine est nommé gouverneur de l'Acadie. Il entreprend un grand recensement acadien qui révèle une population d'environ 500 personnes. LeBorgne devient gouverneur de Port-Royal.

1672 Fondation de Beaubassin par Jacques Bourgeois accompagné d'une quinzaine de colons, il fonde la colonie Bourgeois.

1676 Frontenac, gouverneur de la Nouvelle-France, concède la région de Beaubassin à Michel Leneuf de La Vallière pour qu'il voit à son peuplement et à son développement.

1680 Pierre Thérriot et plusieurs autres Acadiens quittent Port-Royal pour aller s'installer à Bassin des Mines. Des digues sont construites pour assécher de nouvelles terres cultivables.

1682 Fondation de Grand-Pré.

1690 L'amiral Phipps assiège Port-Royal avec quatre navires de guerre. La garnison française ne compte que 70 hommes contre 700 soldats anglais. Les Français capitulent. Phipps ne respecte pas les termes de la capitulation et ordonne à ses hommes de piller et brûler les maisons avant de repartir pour attaquer Québec. Il sera défait à Québec la même année. Plusieurs habitants acadiens abandonnent Port-Royal en ruine pour s'installer à Jemseg sur la rivière Saint-Jean.

1691 Le capitaine britannique Edward Tyng se rend à Port-Royal avec une nouvelle garnison. Il est capturé et fait prisonnier par le gouverneur français, Joseph de Villebon. Ce dernier décide que Port-Royal est trop risqué et il érige un nouveau fort à Nashwaak.

20 septembre 1697 Traité de Ryswick entre la France et l'Angleterre. La France retourne à l'Angleterre les postes de traite de la compagnie de la Baie d'Hudson et Terre-Neuve en retour de l'Acadie. La paix sera toutefois de courte durée.

1698 Pierre Thibodeau fonde Petitcodiac et Chipoudy.

1704 Le colonel Benjamin Church et ses 1300 hommes attaquent l'Acadie! Port-Royal résiste et les Anglais sont finalement obligés de battre en retraite.

13 octobre 1710 Capitulation de Port-Royal. Les Anglais assiègent Port-Royal à l'aide d'une armée de 3400 soldats contre 300 Français. Pour éviter toute effusion de sang, le gouverneur Daniel d'Auger de Subercase négocie la capitulation.

23 juin 1713 Traité d'Utrecht

1713 L'Acadie est cédée à l'Angleterre. Très rapidement, il devient évident que les nouveaux dirigeants anglais n'ont aucune intention de respecter les libertés des Acadiens.

1719 Sur l'Île du Cap-Breton, les Français débute la construction de Louisbourg, la forteresse la plus résistante de l'Amérique du Nord.

1720 Colonisation de l'Île St-Jean (Île-du-Prince-Édouard).

1720 Début de la construction de la forteresse de Louisbourg.

1730 Le lieutenant Lawrence Armstrong commence à octroyer des terres à des colons bostonnais mais refuse d'en faire autant pour les Acadiens dont la population s'accroît sans cesse.

1 avril 1733 Le premier phare de l'histoire du pays entre en opération à Louisbourg (Cap-Breton, Nouvelle-Écosse). Ce fut la première construction de béton à l'épreuve du feu en Amérique du Nord. La construction du phare a été financée par la France.

1738 Malgré l'interdiction des autorités anglaises, plusieurs Acadiens quittent Nova Scotia pour aller s'établir en «  nouvelle Acadie  ».

1744 L'abbé LeLoutre, à la tête d'un groupe de guerriers micmacs, tente d'assiéger Port-Royal sans succès.

1745 à 1760 CONQUÊTE ANGLAISE

27 juin 1745 Prise de la forteresse de Louisbourg par les Anglais.

17 octobre 1748 Fin de la guerre de Succession d'Autriche par le traité d'Aix-la-Chapelle. Retour à la situation d'avant le début de la guerre : annulation des conquêtes, comme celle de Louisbourg qui retourne à la France.

1749 L'Acadie, maintenant rebaptisée «  Nova Scotia  », est l'objet d'un nouveau plan de colonisation de la part de l'Angleterre.

1750 Le premier observatoire astronomique de l'histoire du pays est construit à Louisbourg par le marquis Chabert. Les Anglais construisent Fort Lawrence en face des forts français Beauséjour et Gaspareaux.

1751 Construction de Fort Beauséjour.

Automne 1755 à 1763 Le «  Grand Dérangement  », début de la déportation des Acadiens.