La fondation de l'Acadie

« Retour | Archives
Port-Royal et la colonisation de l'Acadie Durée : 1:24 Source : La maison de cire de l'Acadie
Télécharger Port-Royal et la colonisation de l'Acadie
Durée : 1:24
Source : La maison de cire de l'Acadie Audio 

Carrousel
Volume 3 Numéro 6
Jacques Bourgeois et son épouse Jeanne Trahan ainsi que l'une de leurs enfants, leur jeune fille Jeanne, à la culture des champs.
Source : © Maison de cire de l'Acadie
Jacques Bourgeois et son épouse Jeanne Trahan ainsi que l'une de leurs enfants, leur jeune fille Jeanne, à la culture des champs.
Source : © Maison de cire de l'Acadie

Port-Royal et la colonisation de l'Acadie

Narration : Maurice Basque

Port-Royal fut le premier établissement français permanent à voir le jour en Acadie, fondé en 1605, trois ans avant Québec, fondé en 1608. C'est surtout à Port-Royal que se sont fixées les familles françaises qui arrivaient en Acadie dans la première moitié du XVIIe siècle. Avec les années cependant, la population augmentait et les bonnes terres cultivables de la région Port-Royal devenaient de plus en plus rares. C'est ainsi qu'au début des années 1670, la famille Bourgeois vint s'établir à Beaubassin dans l'isthme de Chignecto, à la frontière actuelle du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse. Nous voyons ici l'ancêtre des Bourgeois d'Acadie, Jacques Bourgeois et son épouse Jeanne Trahan ainsi que l'une de leurs enfants, leur jeune fille Jeanne, à la culture des champs. À son arrivée en Acadie, Jacques Bourgeois était un chirurgien, mais il est vite devenu l'un des agriculteurs les plus prospères de la colonie. Homme influent, Bourgeois devint également un chef de file de sa communauté. D'autres familles acadiennes vont imiter les Bourgeois et iront fonder de nouveaux villages, tels les Thériault et les Melanson qui donneront naissance au village de Grand-Pré. Plus tard, apparaîtront entre autres les villages de Pigiquid, Cobequid, Chipoudie et Memramcook.


Source : La maison de cire de l'Acadie