La fondation de l'Acadie

« Retour | Archives
Le pouvoir royal français Durée : 1:17 Source : La maison de cire de l'Acadie
Télécharger Le pouvoir royal français
Durée : 1:17
Source : La maison de cire de l'Acadie Audio 

Carrousel
Volume 3 Numéro 7
Pierre Thibodot les fers aux pieds, emprisonné à Port-Royal, qui reçoit la visite de sa fille Jeanne.
Source : © Maison de cire de l'Acadie
Pierre Thibodot les fers aux pieds, emprisonné à Port-Royal, qui reçoit la visite de sa fille Jeanne.
Source : © Maison de cire de l'Acadie

Le pouvoir royal français

Narration : Maurice Basque

Les Acadiens et les Acadiennes de l'ancienne Acadie avaient une passion pour les chicanes et les querelles entre voisins. Même si une bonne partie de ces disputes se réglaient à l'intérieur de la communauté, d'autres nécessitaient l'intervention des représentants du pouvoir royal français, le plus souvent, en poste à Port-Royal. Dans les années 1680, Pierre Thibodot, l'ancêtre des Thibodot d'Acadie, meunier à Port-Royal et pionnier du village de Chipoudie, fut emprisonné à Port-Royal pour avoir vendu de l'eau-de-vie, c.-à-d. de l'alcool aux Amérindiens. La vente d'alcool aux Autochtones était interdite par le gouvernement français, mais certains Acadiens s'y risquaient quand même lorsqu'ils se lançaient dans le commerce des fourrures. Nous voyons ici Pierre Thibodot les fers aux pieds, emprisonné à Port-Royal, qui reçoit la visite de sa fille Jeanne. Elle vient lui porter des provisions dans un panier. Il est fort probable que Pierre Thibodot passa peu de temps en prison parce qu'il avait de bonnes relations avec certains représentants de l'autorité coloniale française. Ainsi sa fille Jeanne, que nous voyons ici, allait épouser Mathieu DesGoutins, lieutenant général civil et criminel en Acadie, le plus important fonctionnaire français de la colonie.


Source : La maison de cire de l'Acadie